Le nez dans le vert 2021

Le nez dans le vert 2021

Suivez moi sur:

Le salon des bios, des biodynamistes et des natures dans le Jura.

Cette année, c’est multisite encore; faute aux regroupements de personne interdites. Non seulement les concentrations humaines sont anathèmes mais les crachoirs aussi. Alors, aux entrées, on distribue un verre sérigraphié « Nez dans le vert » accompagné d’un autre en carton non partageable destiné à recevoir les bons et les mauvais goûts. Élégances qui finiront leur promenade dans le collecteur traditionnel tu à l’ombre des poteaux et des portes.

Cette année, nous avions 5 lieux sur les côtes jurassiennes. Pour celui qui venait du sud, le pèlerinage commençait à Grusse et pour celui qui descendait le domaine de la Pinte à Arbois sonnait le décollage. Entre ces deux extrémités, les vignerons jurassiens accueillaient au Domaine de la Renardière à Pupillin, au Domaine Berthet-Bondet à Château-Chalon, avec une petite apparté à la Cartonnerie de Mesnay et ses Bo’jaliens.

Pour ma gloire, j’exposais à l’abri d’un abri chez Jean, Chantal et Hélène Berthet-Bondet. Et des écrans il en fallait. Non pour barrer le champ aux foudres du soleil de juillet mais bien pour oublier les calamités plus qu’humide que nous déversait le ciel fatigué. Non seulement, je pus profiter des accents chantant de Jean-Etienne et Marie-Florence Pignier, des sourires de Céline et Steeve Garmelly, des énergies de Philippe et Anatole Chatillon, de Damien Courbet, de Jean François Ryon et de Dominique Grand; mais je pu aussi rire avec le guest Emmanuel Giboulot venu en voisin de Beaune. Sans oublier la belle Mallorie Rabiot et se Pouilly-Fumé

Enfin, voici mes photo’graphies, ma vision de ces rencontres vite-vinicoles. Photos, qui comme je ne le répéterais jamais assez sont soumises à des droits (et oui, c’est mon métier et j’essaye d’en vivre) et que leur utilisation est interdite sans mon autorisation.

RSS
Follow by Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LINKEDIN
Share
Instagram
SOCIALICON